• Today is: vendredi, décembre 15, 2017

Prevenir les blessures en running

Prevenir les blessures running

Parce qu’un entrainement en force-puissance et force-vitesse requiert des efforts intenses, votre corps s’adaptera et vous allez renforcer vos muscles, tendons et structures articulaires. Il est important de savoir comment surviennent les blessures pour les prévenir lors d’un prochain running.

Quand surviennent les blessures en running

Les blessures surviennent lorsque le niveau de fatigue excède le seuil critique du niveau de tolérance des impacts. Et ceci se produit en 3 occasions. Il y a ces moments où vous subissez une force d’impact unique très élevée, comme lorsque vous vous tordez la cheville. Les muscles, tendons et ligaments ne sont pas en mesure de fournir suffisamment de force pour répondre à la résistance qui leur sont imposée. Les structures cèdent : déchirement, étirement, claquage, entorse.

La blessure survient aussi lorsque vous devez fournir une force continue, sans moment pour récupérer. Pour les cyclistes, les mains en appui sur le guidon, les poignets cassés, avec le poids du haut du corps qui y repose et sans changer la position de vos mains crée pour certains un syndrome du tunnel carpien. Renforcer les muscles du poignet est une bonne alternative, comme de porter des gants et d’ajuster votre posture sur le vélo pour avoir plus de poids en appui sur la selle.

Aussi, le seuil de tolérance vient à diminuer avec la répétition des efforts dans le temps; il suffit d’un petit impact pour créer une blessure lorsque le niveau de fatigue est élevé alors qu’en étant reposé, votre corps l’aurait facilement toléré. Et une épreuve d’endurance, que ce soit un 5km, un marathon ou une longue course en cyclisme représente exactement cette situation. Ici, l’entraînement en force permet de développer vos structures pour retarder ce moment de fatigue et prévenir les blessures.

Bon entraînement!!!