• Today is: mercredi, août 23, 2017

Le no-kill à la pêche

no kill à la peche

La pêche est une activité qui a existé depuis fort longtemps et qui est surtout faite pour se détendre. Elle constitue un passe-temps favorable à bon nombre de personnes. D’année en année, cette activité a évolué et c’est ce que montre le principe du no-kill qui consiste principalement à ne pas tuer la proie obtenue.

Brève description du système no kill

La technique de pêche no kill consiste à attraper des espèces aquatiques sans les tuer. Cette manière de pêcher est également connue sous le nom de « catch and release » c’est à dire « attraper puis relâcher ».

Il s’agit surtout d’un système né au Japon et qui s’est par la suite développé dans des pays comme les États-Unis et le Canada.

La France commence également à entrer dans l’ère de cette activité halieutique particulière. Avec ce procédé de capture de poisson, l’important est de prendre plaisir à la pratique de cette activité et de se trouver au grand air sans avoir à prendre la vie de ces espèces des eaux douces et marines.

Le principe est dans ce cas de capturer la proie pour ensuite la relâcher.

C’est surtout une activité qui consiste à assouvir la passion des pêcheurs. Ce qui signifie qu’on se sert encore des outils et matériels divers de pêche. Il faut juste noter que contrairement aux hameçons habituels, ceux qui sont utilisés dans le no kill sont moins sophistiqués. Ce sont des outils simples qui ne sont en aucun cas munis d’ardillons.

Le but est de ne pas blesser l’espèce en question.

Différentes sortes de proies peuvent être attrapées avec cette méthode en commençant par les plus petites jusqu’aux plus grandes à condition de les relâcher par la suite.

Dans les pays américains, cette méthode est pratiquée à la fois en mer et en eau douce. Par contre, il n’y a encore que les eaux du milieu urbain qui sont touchées par cette activité en France.

Dans les régions françaises, la mer ne fait pas encore l’objet de cette activité. Ce qui n’empêche pas que cette manière de vivre a une importance particulière. Il n’est plus étonnant que les villes de Paris et de Lyon sont devenues des scènes de compétitions dans ce domaine.

Intérêt de recourir à cette méthode

Le no kill est un système intéressant qui permet de préserver les poissons des eaux diverses. En effet, avec un tel mode de vie, les pêcheurs favorisent le développement en nombre et en quantité de ces espèces dans les zones de pisciculture.

Ce phénomène a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays. En se servant des leurres fictifs, dont des simples hameçons, l’amateur ou le professionnel parvient aisément à relâcher la proie. Ainsi, le taux de survie des poissons augmente automatiquement et de manière significative.

Ce type de pêche qui laisse primer le vivant constitue dans ce cas un acte plus responsable face à l’environnement.

Il est vrai que pour consommer des poissons de temps à autre, il faut leur ôter la vie. Et justement, le but avec cette méthode récente de pêche est de réduire le gaspillage inutile de ces espèces. Il faut savoir que la plupart des pêcheurs pratiquent cette activité par pur plaisir. Ce qui signifie qu’il n’y a pas réellement besoin de les tuer pour satisfaire cette passion.

Le no kill est donc plus qu’une technique et est à la fois amusante et divertissante. Mais celle-ci contribue également au respect du vivant.