• Today is: vendredi, février 27, 2015

La pêche au requin

peche au requin
kazoum
février26/ 2015

La pêche au requin est une activité qui attire de plus en plus d’amateurs. Ces terreurs de la mer se rencontrent dans quasiment toutes les mers et océans du monde. Mais dans les zones du continent européen, on trouve surtout des requins à peau bleue ainsi que les requins-renards.

Bien que cette activité est excitante, elle n’en reste pas moins dangereuse. Toutefois, il est possible de minimiser les risques en s’équipant convenablement lors de la pêche. Par ailleurs, il faut savoir comment pêcher le requin.

Matériels nécessaires pour la pêche au requin

Il existe plusieurs styles de pêche au requin et les matériels requis en dépendent. Le style de pêche couramment pratiqué est la pêche au broumé qui utilise une technique assez particulière. En effet, elle requiert l’usage d’un appât afin d’attirer les squales dans la zone de pêche.

Bien souvent, on utilise des poissons découpés pour ce faire, notamment des sardines ou des anchois. Le leurre attire évidemment des requins, mais également d’autres espèces marines telles que le thon et l’espadon. Outre les appâts, il faut également avoir un matériel adapté. Ainsi, on peut opter pour différents types de canne, l’important, c’est leur solidité étant donné qu’il doit supporter le poids de l’animal.

Plusieurs éléments équipent une canne comme le mouliné ou encore l’indispensable fil. Il y a plusieurs caractéristiques, mais le bon choix dépend du type de poisson à prendre. Et toujours en fonction de ce que l’on veut attraper, il faut se munir d’un siège de combat surtout si la pièce est assez imposante, c’est-à-dire dépassant les 70 kg.

Les appâts pour la pêche au requin

Pour appâter les plus grands lors de la pêche aux requins sur les côtes, il est recommandé d’utiliser de la viande faisandée comme leurre. Il existe une méthode permettant de pécher la terreur sans trop se forcer, c’est une technique surtout utilisée sur la côte de Saint-Philipe.

Cette technique consiste à disposer la nuit tombée un système permettant à la fois d’attirer la bête, mais également de la fatiguer pour une prise facile le matin venu. Ce dernier nécessite l’utilisation d’une corde et d’un amas de bidons servant de flotteur. Il est recommandé d’utiliser des cordes d’une longueur de 200 m ainsi que des bidons ayant une capacité de 140 l.

À la structure, on ajoute des lignes d’acier qui pendent à plus de 4 m en dessous de la surface et le laisser dans l’eau toute la nuit au grès des vents et marée. Quand un squale mord à l’hameçon, il se trouve pris au piège. Pour se défaire des lignes, il va se débattre et s’épuiser par la suite. Il ne restera plus qu’à le prendre le jour venu.

Le système présente un taux de réussite assez bonne, avec trois prises effectives sur 5 tentatives. La pêche est toutefois règlementée est donc soumis à un calendrier de pêche qui indique l’ouverture de la saison. Notons qu’elle se ferme à la fin du mois d’avril.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>