• Today is: mardi, septembre 18, 2018

Les critères de choix d’une bonne canne à pêche

Aujourd’hui les cannes à pêche sont de petits bijoux, de conception de plus en plus complexe et il est très vite difficile de s’y retrouver. Les caractéristiques telles que la puissance, la résistance ou encore l’action peuvent très vite perdre le débutant voulant s’équiper correctement. Pour vous aider à faire le bon choix de votre canne à pêche, voici quatre grandes caractéristiques que vous devez prendre en compte.

La résistance de la canne à pêche

Les fibres de carbone qui caractérisent les cannes à pêches sont classées en différents modules permettant de juger de leur résistance (limite à la rupture) :

  • Le carbone HR (Haute Résistance) avec un module de 230 GPa
  • Le carbone MI (Module Intermédiaire) avec un module de 300 à 350 GPa
  • Le carbone HM (Haut Module) avec un module de 400 GPa
  • Le carbone HMS (Haut Module Supérieur) avec un module de 450 à 600 GPa
  • Le carbone THMS (Très Haut Module Supérieur) avec un module de 650 GPa et plus

GPa = Giga Pascal, plus le module est élevé, plus la canne à pêche sera rigide et résistante pouvant donc délaisser la souplesse pour cette caractéristique.

La puissance de la canne à pêche

C’est le poids que vous pourrez approximativement lancer et manier avec votre canne à pêche, rien à voir avec le poids du poisson que vous pourrez ramener ! Le poids exprimé en gramme, peut également être retrouvé en OZ (un oz est égal à 28gr) ! Malheureusement, les fabricants peuvent de temps en temps surestimer ou sous-estimer une canne à pêche c’est à vous de vous en faire votre propre idée même si la puissance écrite sur votre canne vous donne de bonne information.

On peut d’une manière général choisir sa canne en fonction du poisson recherché : pour les petites pêches comme celle de la truite ou de la perche se sera L à ML et pour plus de discrétion et de challenge UL. Pour la pêche du brochet on choisira entre M, MH, H ou encore XH et pour finir le sandre et le Black Bass avec une canne M.

L’action de la canne à pêche

Lorsque l’on parle d’action d’une canne à pêche, on parle de l’évolution du blank (corps de canne en fibre de carbone) lors d’un lancer par exemple ! Celui-ci se pliera sur une distance plus ou moins grande suivant l’action :

  • Action de pointe ou fast en anglais : Le blank se plie que sur le dernier tiers de canne. La canne est rigide, le lancer est lointain.
  • Action semi parabolique ou regular en anglais : Le blank se pli sur les deux derniers tiers de la canne. Surement l’action la plus polyvalente. L’action regular est préconisée pour les débutants n’ayant pas besoin de sensation précise mais plutôt besoin d’apprendre les rudiments du maniement d’un leurre par exemple.
  • Action parabolique ou slow : Le blank pli sur quasi toutes la longueur de la canne apportant une grande souplesse à l’ensemble